Boutique de Lithothérapie Pierres, Bijoux, Encens purificateurs, Produits et Cosmétiques Bien-être 07.72.43.21.21/03.22.75.21.03

Papier d armenie

Histoire et Tradition du PAPIER D'ARMENIE

Dès mon enfance j'ai entendu ma grand-mère parlée du Papier d'Arménie. J'ai voulu découvrir qu'elle était se papier miracle qui parfumé autrefois les habitations et qui surtout purifié et assainissé chaque pièce de la maison. Elle l'utilisé pour enlever les odeurs de cuisine, de tabac, d'animaux... et l'hiver pour nettoyer sa maison après avoir été malade puisque ce papier est connu pour être un super "antiseptique".

Le papier d’Arménie est en faite un papier buvard parfumé à la résine de benjoin du Laos. Il est présenté sous forme d'un carnet de trente-six lamelles prédécoupées que l’on plie en accordéon sur un support résistant à la chaleur. Le papier ne s’enflamme pas mais reste incandescent et se consume en laissant une bonne odeur de benjoin et de vanille qui purifit et assainit l’air. La marque Papier d'Arménie que vous trouvez sur mon site est la plus connue.

L'Histoire du Papier d'Arménie

L’histoire du Papier d’Arménie commence au début du 19ème siècle quand Auguste Ponsot découvre lors d’un voyage en Arménie que les habitants parfument et désinfectent leur maison en brulant du Benjoin. Auguste Ponsot et son associé Henri Rivier ont découvert que l’odeur du Benjoin était persistante quand on le faisait dissoudre dans l’alcool à 90°. Le papier buvard a été choisi comme support car il se consume lentement sans faire de flamme.

Le papier d’Arménie a fait sensation à l’Exposition Universelle de 1889 après une expérience prouvant les capacités antiseptiques du produit.

Leur expérience : Ils ont placé deux morceaux de viande sous cloche, un avec et un sans papier d’Arménie. La viande qui avait « respiré » les émanations du papier d’Arménie était encore consommable tandis qu'au contraire l’autre morceau était faisandé.

 

La fabrication du PAPIER D'ARMENIE

C’est à Montrouge près de Paris que l’atelier de fabrication du papier d’Arménie est situé. Ce papier est toujours produit d’une manière artisanale ce qui nécessite un délai total de 6 mois pour sa fabrication.

Dans l’atelier huit personnes vont effectuer un rituel immuable pour obtenir le papier d’Arménie. La matière première, la résine de benjoin est livrée sous forme de larmes. Deux tonnes sont importées tous les ans.

Au départ, la résine est dissoute dans l’alcool pendant deux mois. Ensuite sont ajoutés des extraits de parfums. On imprègne feuille à feuille manuellement le papier buvard avec le mélange obtenu. Puis vient l’opération de séchage, les feuilles sont mises sous presse pendant un mois.

Ainsi la fabrication nécessite 6 mois, au terme de ce délai, le papier d’Arménie pourra être perforé, découpé, assemblés afin d’obtenir les carnets que l’on connait tous.

Le papier d’Arménie triple est le papier d’Arménie traditionnel appelé "Tradition". Il se décline aussi sous deux odeurs : le papier d’Arménie aux notes vanillées appelé "Arménie" et celui à la "Rose".

Le 30 janvier 2017, une explosion dans l'usine historique de Montrouge fait deux blessés graves. La production de papier d'Arménie a repris dans cette même usine en juin 2018.

Le Papier d'Arménie est composé du Benjoin du Laos

Le benjoin est une résine issue d’un arbre, le styrax qui pousse en Extrême Orient. On attend que l’arbre fasse 15 cm de diamètre pour extraire sa résine en faisant des entailles dans son écorce. Six mois après le benjoin brut est récolté sous forme de larmes. La résine obtenue contient 25% d’acide benzoïque, d’où ses propriétés antiseptiques. Sachant que l’on peut récolter 1 à 3 kg de benjoin par an.

Le benjoin est réputé depuis l’Antiquité pour ses propriétés antiseptiques, cicatrisantes et expectorantes (pour aider à tousser ou à cracher lors d'infection des bronches) . On utiliser le baume de benjoin en application externe pour traiter l’asthme, la toux et les enrouements. Mais aussi pour apaiser les personnes tendues. Les indiens avaient dédié ce parfum au dieu Shiva. Et les Malaisiens utilisaient le benjoin pour éloigner les diables lors de la récolte du riz. Les grands parfumeurs utilisent le benjoin comme fixateur.
 

L'utilisation traditionnel du Papier d'Arménie

Aujourd’hui, ce produit est utilisé comme :

- un parfum d’intérieur ou parfum d’ambiance (« désodorisant naturel »), sans gaz propulseur,

- un antimites,

- capacités antiseptiques,

- son parfum est assez fort pour couvrir les odeurs de cuisine (notamment de friture), de fumée de cigarette ou d’animaux.

Le Papier d'Arménie sa Toxicité

Moins toxique que les encens, utilisé à trop hautes doses ou sans aération, son utilisation est nocive pour la santé en raison de la combustion incomplète du papier. Des résidus (formaldéhyde et benzène) et du monoxyde de carbone s'en dégagent.

Comme tout encens, il peut donner la migraine aux personnes sensibles aux odeurs et il est fortement déconseillé aux personnes asthmatiques, aux allergiques ou aux personnes souffrant de troubles respiratoires.

Personnellement je le brûle dans un encensoire fermé prévu à cet effet au moins 3 fois/semaine, en prenant la précaution d'ouvrir portes et/ou fenêtres pour bien aérer. Après combustion je jette tout de suite les restes de papier buvard dans ma poubelle de cuisine. 

Comment l'utiliser ?

Ajouter un commentaire